Bienvenue chez CENTURY 21 Axxis 83, Agence immobilière LA VALETTE DU VAR 83160

Olivier RHODES, Conseiller, nous parle de son métier !

Publiée le 04/05/2017

Leader de la transaction de fonds de commerces en Ile-de-France, le Groupe CENTURY 21 Horeca a depuis 28 ans basé son recrutement sur la recherche de collaborateurs motivés et riches d’expériences.

Notre exigence de procurer des conseils et des services de qualité aux professionnels qui souhaitent acheter et vendre dans les meilleures conditions, implique que les femmes et les hommes qui seront à leurs côtés soient avant tout des « Femmes et des Hommes de Qualité ».

Nous avons souhaité en 2017 vous faire connaître ces femmes et ces hommes qui sont la force de notre réseau et vous permettrons prochainement mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre projet.

 

Q : Bonjour Olivier Rhodes, pouvez-vous, pour commencer, nous dire quelques mots sur votre mission au sein du Groupe Century 21 Horeca et votre parcours professionnel ?

Mon métier consiste à identifier les fonds de commerce disponibles sur le secteur géographique qui m’a été confié, pouvoir les prendre en mandat et au plus juste prix et les proposer aux porteurs de projets de mon secteur.

 

Q : Qu’aimez-vous dans ce métier ? Et pourquoi avoir choisi de l’exercer au sein du Groupe CENTURY 21 Horeca ?

Le contact humain, le cadre de travail, la diversité des affaires à traiter et proposer ces mêmes affaires à des acquéreurs potentiels.

Société plutôt bien structurée, excellente notoriété, excellent contact avec le directeur de la région lors du rdv de recrutement et qui s’est confirmé depuis.

Q : Concrètement, à quoi ressemble votre journée type ?

Prise de contact téléphonique, prise de rdv, rdv avec des vendeurs pour mandats de vente ou acheteurs pour bien comprendre leurs projets ainsi que pour d’éventuelles visites d’établissements et de la prospection au maximum.

 

Q : Acheter ou vendre dans les meilleures conditions implique de bien connaître le marché, comment faites-vous pour être connu dans votre secteur, reconnu auprès des professionnels et disposer d’un stock d’affaires intéressant à proposer aux futurs acquéreurs 

Prospecter dans les trois premiers mois a été la priorité absolue de façon à avoir un «stock de mandats de vente». Continuer en organisant ces journées entre les rdv/Acheteurs et les rdv/Vendeurs pour toujours rentrer de nouveaux mandats de vente. Se déplacer dans les mêmes quartiers très régulièrement afin de dialoguer avec les acteurs de ces différents quartiers.

Avoir les yeux grands ouverts et se servir de ses oreilles pour bien entendre et écouter!

 

Q : Quelles sont les erreurs que vous constatez le plus souvent chez les professionnels lorsqu’ils veulent vendre ou acheter un fonds de commerce par eux-mêmes ?

En CHR, les vendeurs, souvent souhaitent vendre plus cher sans tenir compte de certains paramètres incontournables que sont leurs CA ou leurs résultats nets. Concernant les acheteurs, des apports financiers n’étant pas forcément en rapport avec leurs exigences.

 

Q : Pour éviter de commettre ces erreurs, quels conseils et services leur proposez-vous au quotidien ? En fait, je suis un futur vendeur ou acheteur, quels services allez-vous me proposer, comment allez-vous m’accompagner et pendant combien de temps ?

A partir du moment où nous rentrons dans une transaction, pour les deux protagonistes que sont le vendeur et l’acheteur, je tiens les mêmes propos et leur annonce dès le début de «notre aventure commune», que je les accompagnerai jusqu’à la signature finale.

 

Pour le vendeur, dès la signature du mandat de vente, je le tiendrai informé des différents contacts, d’échanges avec des acquéreurs potentiels, des visites mise en place et le retour suite à celles-ci, l’accompagnerai également dans les obligations d’effectuer certaines démarches comme le CERFA AD’AP ou autres diagnostics divers.

L’acheteur, lui, à la sortie de la visite qui se concrétise par une offre, lui confirmerai que je mettrai tout en œuvre pour lui faciliter les formalités par lesquelles il doit passer pour aller jusqu’à la signature de l’acte de cession, lui proposerai notre courtier, un avocat s’il ne l’a pas etc.

L’esprit de confiance dans cette aventure que nous partageons à trois est la priorité absolue !

 

Q : On a tous un souvenir particulier, pourriez-vous nous donner un exemple d’une transaction dont vous êtes particulièrement fière 

Ma première vente et première visite, à la nuit tombée avec un acquéreur listent les questions et remplissant des cases sur ses fiches. Je n’arrivais pas à reprendre la main et ne savais pas comment m’en sortir. Nous signons mi-mars.

Q : La réglementation devient de plus en plus contraignante, comment faites-vous pour vous tenir au courant des dernières actualités juridiques, financières et fiscales ?

Nous avons une réunion toute les semaines au sein de l’agence avec Philippe Zecchini, le directeur et nous nous tenons informés.

 

 

Q : Pour conclure, j’aimerais que nous vous donniez vos conseils pour 2017. En tant qu’expert du marché local, comment voyez-vous l’évolution du marché au cours des prochains mois?

Je ne me considère pas encore comme un expert du marché, même si j’apprends tous les jours et que j’apprécie d’assimiler certaines compétences nouvelles au fur et à mesure de mes rdv et nouveaux contacts.

Néanmoins, si je dois me projeter dans un futur plus ou moins à long terme, je pense qu’il va falloir bien cibler les mandats de vente et de ce fait, proposer le top dans les meilleurs périmètres à nos futurs acquéreurs.

 

Q : Enfin derniers conseils pour ceux qui souhaiteraient devenir comme vous, conseiller en transactions de fonds de commerce. Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir Conseiller et comment voyez-vous votre métier dans quelques années ?

-          Apprécier le contact humain.

-          Apprécier ce que nous vendons.

-          Apprécier d’aller au bout d’une transaction malgré les difficultés.

-          Apprécier la négociation.

-          Savoir se rendre indispensable même si ce n’est pas le cas.

 

 

-          Être à l’écoute.

-          Avoir l’esprit d’équipe.

-          Energique et combattif.

-          Savoir observer.

 

Je termine au mieux l’année 2017 et nous en reparlerons avec grand plaisir !

 

 

Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à toutes nos questions.

 

 

Notre actualité